Descente de la MIC à l’ANM

Redonner un nouvel élan à l’agence

La Ministre de l'industrie et du Commerce a entrepris depuis quelques semaines, des visites de travail dans les structures sous sa tutelle.  Ainsi, après le Secrétariat National du Cadre Intégré Renforcé (SNCIR), et le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN), Le cape est lancé ce mardi 04 janvier 2020 sur l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (ANM). A l'occasion, la MIC s'est enquéri des difficultés et conditions de travail du personnel. L'ANM étant une structure importante dans la mission du Ministère, la MIC a entre autres objectifs pour la structure, la repositionner dans sa mission principale de Normalisation et de Contrôle de la Qualité, en la dotant de moyens appropriés pour l'atteinte des résultats plus reluisants.  Mais, ces nobles ambitions ne sauraient être atteintes si les cadres et responsables à divers niveaux ne mettent pas le sérieux qu'il faut dans le travail quotidien qu'ils abattent. C'était l'occasion pour la MIC de manifester son mécontentement à l'endroit du personnel de la structure relativement aux manquements et dysfonctionnements constatés dans le rapport de l'audit de la structure effectuée par l'Inspection Générale du Ministère (IGM).

Ce rapport étant très accablant par rapport aux dysfonctionnements relevés. Mme la Ministre a fait savoir que les responsabilités seront situées afin que l'ANM retrouve ses lettres de noblesse.

Ces dysfonctionnements constatés sont de plusieurs ordres. Il y va de la mauvaise gestion des vignettes à la mauvaise tenue des fiches de recettes en passant par des encaissements en espèce sans traçabilité etc.

A la fin de son intervention, la MIC a donné parole au personnel pour davantage écouter leurs doléances.

Les différents intervenants ont tour à tour déploré la mal gouvernance de la structure et l'impunité qui y règne. Ils sont également allés dans le sens du renforcement des outils de travail et du parc automobile de la structure ainsi que de la mise en place de la convention collective de travail. En conclusion il s'avère nécessaire d'engager des changements à l'ANM.

Pour la MIC, ce changement part de la mise en place d'un cahier de procédure. Dès lors, il faudra envisager le recrutement d’un spécialiste aux fins de la mise à disposition à l’ANM d’un cahier de procédures.

Afin de régler les irrégularités dans la gestion des vignettes, la MIC a suspendu jusqu’à nouvel ordre la commande desdites vignettes pour 2020.

Dans une vision futuriste, la MIC a indiqué qu'il souhaitable de mettre en place un service commercial destiné à la recherche de nouveaux clients pour rendre la structure compétitive. Ceci a pour également avantage d'augmenter les ressources propres de la structure.

La séance de travail a pris fin par la visite du laboratoire d’électricité où des compteurs électriques en phase de contrôle sont stockés.

 

 PF Com/MIC