Revue au 31 décembre 2019 du PTA du MIC

Malgré les améliorations, des efforts toujours attendus

Ce mardi 25 février 2020, le Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) a passé en revue son Plan de Travail Annuel (PTA) au 31 décembre 2019, et au lancement de celui de 2020. Les travaux tenus à la salle VIP dudit ministère ont connu la participation active de la Ministre Alimatou Shadiya ASSOUMAN.

« Faire certifier les chiffres, analyser les difficultés qui ont entravé l’exercice 2019 et prendre les dispositions nécessaires en vue de la réalisation de performances meilleures pour la gestion 2020 ». Voilà la principale mission assignée à la Revue du Plan de Travail Annuel (PTA) au 31 décembre 2019 qui s’est tenue ce mardi 25 février 2020 à la salle VIP du Ministère de l’Industrie et du Commerce.

 

Des indicateurs en baisse

En effet, il est clairement apparu que le Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) doit changer de stratégies et de paradigme dans son fonctionnement. La Revue du Plan de Travail Annuel (PTA) au 31 décembre 2019 a permis de constater des améliorations au niveau de plusieurs programmes. Notamment l’appui au secteur privé, industrie et commerce, pilotage et soutien au service au MIC. Toutefois, les indicateurs de performances sont en baisse par rapport à l’année 2018. Pour preuve, le taux d’exécution budgétaire du MIC au 31 décembre 2019 a été de 66,72% base engagement pour un ordonnancement de 61,87%, contre 88% base engagement pour 65,75% d’ordonnancement au 31 décembre 2018. Pour y remédier, chacun des acteurs est mis devant ses responsabilités. Selon la MIC, la mise en œuvre correcte et efficiente des nouvelles orientations permettront aux secteurs de l’Industrie et du Commerce de disposer de meilleures performances. Il s’agira de « décliner les objectifs stratégiques retenus dans le document de programmation pluriannuelle des dépenses 2020-2022 en actions et activités concrètes à réaliser au titre de l’année 2020… ».  Dès lors, « l’implication de tous les acteurs à différents niveaux de la chaine de planification, de programmation, de budgétisation et du suivi-évaluation » reste un gage pour l’amélioration des performances.

 

Visibilité et révélation en 2020

A en croire Mme Alimatou Shadiya ASSOUMAN, l’année 2020 sera celle de visibilité, de bilan et de révélation pour le Ministère de l’Industrie et du Commerce. Et pour y arriver, « la construction des infrastructures marchandes de grande qualité nécessite un cahier de gestion moderne, fiable et protecteur de notre tissu commercial » à rendre moderne pour une meilleure visibilité de la mission du MIC. Mieux, la Zone de Libre Echange Continental Africaine (ZLECAf) entrant en vigueur en juillet 2020 oblige le Gouvernement à soumettre à la représentation nationale un Code de consommation aux fins de protéger les consommateurs et le marché local. De même, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) dynamisée et réformée qui offre une chance certaine pour la promotion du secteur privé requiert l’accompagnement du Gouvernement, a laissé entendre la MIC. Elle a également rappelé le démarrage du processus de dématérialisation des documents de commerce pour l’amélioration du Doing business au profit du Bénin.

Ce qui est évident, les communications présentées par Marcel Djidjoho HOUNKONNOU, Directeur de la Programmation et de la Prospective (DPP), et l’apport des compétences du MIC et d’autres ministères ont permis aux participants de se rendre compte de la situation, et de prendre de nouveaux engagements pour de meilleures performances.

 

PF Com MIC