Développement de la filière Karité au Bénin

La Ministre Shadiya ASSOUMAN plaide la cause des femmes ramasseuses de noix

Cotonou abrite les 14, 15 et 16 juillet 2020 la Table ronde sur l’Organisation de la commercialisation des filières d’exportation et de rente du Bénin que sont l’Anacarde, le Karité et le Soja. A l’occasion de la 2ème journée, la Ministre de l’Industrie et du Commerce (MIC) a plaidé la cause des femmes ramasseuses de noix de Karité.

A l’instar de la 1ère journée qui s’est préoccupée essentiellement de la filière Anacarde, la Ministre de l’Industrie et du Commerce a été également aux côtés des acteurs lors de la 2ème journée dédiée à la filière Karité. A l’occasion et après avoir écouté le rapport de la journée, Mme Alimatou Shadiya ASSOUMAN a loué les efforts faits par les uns et les autres pour offrir aux filières d’exportation et de rente du Bénin un cadre organisationnel et réglementaire favorable à leur plein épanouissement.

Pour elle, ces filières importantes pour l’économie béninoise sont mal organisées. D’où l’importance desdites assises qui permettront aux différents acteurs de se voir, de se parler afin d’une meilleure organisation. Car il est primordial de « se tenir la main sans s’écraser les uns les autres ». Pour la MIC, une attention particulière sera accordée aux femmes ramasseuses des noix de Karité pour la simple raison qu’elles constituent l’essentiel de la main d’œuvre dans la filière. Selon ses dires, ces femmes rurales qui vivent de cette activité ont besoin d’être mieux organisées pour une meilleure efficacité de leurs actions.

Mme Alimatou Shadiya ASSOUMAN a invité les structures expérimentées à partager leurs expériences et transférer leurs compétences selon la philosophie prônée par le Président Patrice TALON. Elle a promis regarder attentivement les textes proposés, et être le porte-parole des acteurs auprès du Chef de l’Etat qui prendra en dernier ressort la décision finale pour le bien-être desdites filières.

 

 Pascal HOUNKPATIN

 PF Com