Fonds "La Francophonie avec Elles"

Les femmes entrepreneures de la CCIB informées des opportunités

En visite de travail au Bénin depuis quelques jours, Son Excellence, Madame Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire Générale de de la Francophonie (OIF), avec à ses côtés, Alimatou Shadiya ASSOUMAN, Ministre de l’Industrie et de Commerce (MIC) et M. Arnauld AKAKPO, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) ont rencontré ce vendredi 25 septembre 2020 les femmes entrepreneures de la CCIB. Une occasion pour la Secrétaire Générale de la Francophonie d’informer sur les opportunités offertes par le fonds « La Francophonie avec Elles ».

Redynamiser les relations entre le Bénin et la Francophonie et échanger avec les femmes pour d’une part aborder les aspects liés au renforcement de l’autonomie économique de la femme, et d’autre part permettre aux femmes entrepreneures du Bénin de mieux comprendre l’initiative « la Francophonie avec Elles » de l’OIF et la soutenir. Voilà la principale motivation de Mme Louise MUSHIKIWABO à travers cette rencontre le vendredi 25 septembre 2020 au siège de l’Institution consulaire.

 

La femme au cœur des préoccupations

Le Président de la Chambre d’Industrie et du Commerce du Bénin (CCIB) a eu le privilège d’ouvrir les travaux par un message de bienvenue. Il a exprimé la gratitude de l’institution consulaire à l’OIF pour l’intérêt accordé à la femme entrepreneure du Bénin. 

Mme Alimatou Shadiya ASSOUMAN, Ministre de l’Industrie et du Commerce, après avoir accueilli la Secrétaire Générale de la Francophonie à son arrivée au siège de l’Institution consulaire, a eu l’honneur d’introduire les échanges avec les femmes entrepreneures présentes. Elle les a invitées à de riches contributions afin que les « discussions menées aident le Bénin à déboucher sur des mécanismes nationaux appropriés, et efficaces pouvant permettre de tirer le meilleur profit de l’initiative de l’OIF… »

A la suite de la Ministre de l’Industrie et du Commerce, la Secrétaire générale de l’OIF a saisi l’opportunité de la séance pour présenter à ses interlocutrices le projet et formuler ses attentes.  Mme Louise MUSHIKIWABO a rappelé que la Francophonie travaille avec le Bénin et les entrepreneures béninoises depuis plusieurs années. Elle a exprimé sa joie d’avoir constaté l’intérêt du Bénin au Fonds « la Francophonie avec Elles » à travers le nombre important des dossiers de candidature reçus suite à l’appel à candidature lancé pour bénéficier du fonds. Elle ne doute pas qu’à la sélection des bénéficiaires béninoises soient retenues. Elle a également parlé de la forte implication de l’OIF dans le numérique avec le Bénin et son souhait d’en faire un levier transversal pour le développement à travers le soutien à l’éducation des filles, l’enseignement à distance en ligne, et l’appui direct aux femmes à la base. Car « Les femmes créent plus la richesse, les femmes créent la vie aussi. Les femmes sont des transformatrices de société ».

 

Une réponse aux affres de la Covid-19

Et dans ce contexte de la crise sanitaire, le Fonds « La Francophonie avec Elles » a été initié pour apporter un soutien aux femmes affaiblies qui survivent difficilement à la crise. Par conséquent, le projet prend en compte la contribution économique, l’éducation à la santé et les problèmes d’hygiènes. « Plus la femme devient autonome financièrement, plus elle contribue à éduquer les enfants, plus elle contribue à créer la richesse dans sa communauté », a expliqué la Secrétaire Générale de la Francophonie.

Pour terminer ses propos, la Secrétaire Générale de la Francophonie a exprimé son souhait de voir beaucoup de projets des femmes béninoises sélectionnés à l’occasion de l’édition 2020 et en espèrent encore plus pour l’édition 2021.

Dans son allocution de clôture, la Ministre de l’Industrie et du Commerce a pu noter un réel enthousiasme des femmes entrepreneures pour les fonds « La Francophonie avec Elles ». Elle a également expliqué que certaines préoccupations soulevées par les femmes entrepreneures trouvent déjà leurs réponses dans les actions entreprises par le Gouvernement et son département ministériel. La Ministre de l’Industrie et du Commerce n’a pas manqué de rappeler la nécessité de renforcer la communication autour du projet et de mettre l’accent sur la formation des bénéficiaires afin d’atteindre les résultats attendus et contribuer ainsi au Programme d’Actions du Gouvernement.

Rappelons que la Secrétaire générale de l’OIF a séjourné au Bénin du 23 au 25 septembre 2020. Elle a loué le dynamisme du Bénin qui reste un pays membre très actif au sein de la Francophonie. Elle est repartie très satisfaite.

 

 PF Com