Valorisation des produits du terroir

L’Atlantique et le Littoral honorent les potentialités locales

A l’image des autres départements du Bénin, l’Atlantique et le Littoral célèbrent les artisans locaux. Ce vendredi 23 octobre 2020, la Direction départementale de l’Industrie et du Commerce a officiellement lancé à Cotonou son « Mois du Consommons Local ».

Les Départements de l’Atlantique et du Littoral se mettent officiellement dans le « Mois du Consommons Local ». Initiative de la Direction Départementale de l’Industrie et du Commerce (DDIC) avec à sa tête Mme Hermine HODONOU SAVI, cette période de mise en valeur des produits du terroir permet aux producteurs, transformateurs, distributeurs etc… de montrer au grand public les richesses locales.

 

Un devoir patriotique

En lieu et place de la Ministre de l’Industrie et du Commerce (MIC) empêchée, c’est le Secrétaire Général Adjoint dudit ministère qui a lancé officiellement le « Mois du Consommons Local » dans l’Atlantique et le Littoral. « Au cours de ce mois, nous devons nous habiller prioritairement en tenues confectionnées au Bénin et manger essentiellement les mets typiquement béninois… ». Pour Djoulé SABI BOUM, « que ton aliment soit ton médicament » comme il est dit dans les Livres Saints. Car, « l’intérêt de ce retour au village est multidimensionnel, thérapeutique et économique… C’est donc un devoir patriotique pour nous tous de travailler à produire ce que nous consommons et à consommer abondamment ce que nous produisons ». L’institutionnalisation de ce « Mois du Consommons Local » visant essentiellement à « inciter tous nos compatriotes à adopter un nouveau mode vestimentaire et alimentaire en intensifiant la consommation de nos produits locaux », a-t-il rappelé. Pour finir, Djoulé SABI BOUM a invité tous les Béninois à consommer massivement et à valoriser les produits locaux qui ont d’inestimables vertus thérapeutiques, nutritionnelles et économiques.

Le Représentant du Préfet de l’Atlantique et le Littoral a reconnu que le Bénin regorge d’énormes potentialités dans le domaine de l’innovation et de la transformation des produits locaux. Mais, le Béninois préfère les produits étrangers dit de meilleure qualité, a déploré Emmanuel HINVI.

 

Bientôt des solutions satisfaisantes et durables

Pour lui, cette situation appauvrit le Bénin. Et c’est pour inverser la tendance que le « Mois du Consommons Local », lancé le 1er Octobre 2020, a vu le jour. Il a loué l’initiative de la DDIC, et surtout souhaité aux forains installés pour la circonstance dans l’enceinte de ladite direction départementale, des échanges commerciaux fructueux.

Il faut dire que c’est la DDIC Atlantique-Littoral qui a eu le privilège de souhaiter la bienvenue à ses hôtes. Mme Hermine HODONOU SAVI a loué tous les efforts qui se font au quotidien par les acteurs de la chaine de production, de transformation, de commercialisation etc... pour offrir de meilleurs produits aux Béninois. Consciente des multiples difficultés qui se dressent sur leur chemin, elle a rassuré les uns et les autres que le Gouvernement du Président Patrice TALON, à travers l’industrialisation progressive, met tout en œuvre pour y apporter des solutions satisfaisantes et durables. « … Vous constituez le souci permanent du MIC. En consommant béninois, nous contribuons à la richesse de notre pays et aidons à régler le problème du sous-emploi », dit-t-elle pour inciter ses compatriotes au sursaut patriotique.

La cérémonie officielle a pris fin avec la visite des stands d’exposition. C’est l’occasion pour découvrir d’innombrables produits divers et variés. Tous de fabrication locale. De l’alimentaire au vestimentaire, en passant par la poterie, la bijouterie, les boissons (jus, eaux embouteillées, vins), l’apiculture, la savonnerie, les produits cosmétiques etc..., le visiteur n’a eu que l’embarras de choix.

Vivement que des initiatives du genre se multiplient même au-delà des célébrations officielles.

 

 PF Com