Installations des unités industrielles dans nos communes

la DDIC Atlantique-Littoral apporte son appui-conseils aux élus communaux et locaux de Toffo et Allada

48 heures après la commune de Ouidah, celles de Toffo et Allada ont accueilli, ce vendredi 07 mai 2021, une délégation de la Direction Départementale de l’Industrie et du Commerce de l'Atlantique et du Littoral dans le cadre d'une séance de sensibilisation des élus communaux et locaux sur leurs responsabilités à propos des installations d'unités industrielles dans leurs localités. 

L'honneur est revenu à la Directrice départementale de l'Industrie et du Commerce de l'Atlantique et du Littoral (DDIC) de planter le décor. Pour Mme Hermine HODONOU SAVI, les promoteurs installent leurs unités industrielles souvent en méconnaissance de la réglementation en vigueur.  D'autres le font de façon clandestine et anarchique, créant généralement des nuisances (sonores, foncières, environnementales etc.) pour les populations. C'est donc pour corriger ces tares que cette séance d'échanges est initiée.                                               

Pour Mme Bibiane ADANMANZE SOGLO, Maire de la commune de Toffo ou Joseph CAKPO, son homologue d'Allada, l'opportunité de la séance n’est plus à démontrer. Ils ont invité les participants à en tirer le meilleur profit en vue de donner de réelles chances de développement à leurs localités respectives.           

Chacun devant ses responsabilités sans détour, Richard AVADO, Directeur des Etudes et Stratégies Industrielles, a informé les participants sur leurs responsabilités lors des délibérations des Conseils communaux et locaux.  Dans sa communication portant sur le ''Rôle des élus locaux dans l'implantation des unités industrielles au Bénin'', il a insisté sur la réglementation en vigueur qui tient compte des procédures, des préoccupations environnementales et sociales, et surtout sur l'implication des élus communaux dans sa mise en œuvre.

Au détour des riches échanges qui ont suivi, les participants sont désormais outillés. Ils ont promis faire de la sensibilisation, et rester dorénavant vigilants afin d'agir en amont pour prévenir le mal.                                                

La DDIC Atlantique/Littoral et ses hôtes ont, à chaque étape, remercié les uns et les autres pour leur participation appréciable, et surtout pour leurs contributions de qualité. ''Désormais, vous êtes non seulement des facilitateurs, mais également nos éclaireurs. Et nous comptons sur vous'', a conclu Mme Hermine HODONOU SAVI.

 

 PF COM MIC