Droits et devoirs du consommateur au Bénin

Professionnels des médias, juristes et acteurs de la chaine, édifiés

La salle de conférence de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) a accueilli, ce mercredi 16 juin 2021, un atelier de renforcement des capacités techniques des Consommateurs, des Professionnels de droit et des Médias sur leurs droits, devoirs et intérêts socio-économiques. C’est le Secrétaire Général du Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) qui a procédé à l’ouverture officielle des travaux.

Renforcer les capacités techniques des Consommateurs, des Professionnels de droit et des Médias en lien avec leurs droits, devoirs et intérêts socio-économiques. Voilà le principal objectif poursuivi par l’organisation de l’atelier sur le thème « Droits et Devoirs des consommateurs et Gestion des litiges ». C’est une initiative des associations de consommateurs (La Voix du Consommateur, Bénin Santé et Survie du Consommateur, AVEE Terre Neuve etc.) sur financement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA), avec l’appui du Ministère de l’Industrie et du Commerce. Ce rendez-vous du donner et du recevoir a permis désormais de mieux outiller les Consommateurs, les Hommes de droit et des Médias sur les droits et devoirs du consommateur en République du Bénin, de partager des expériences pratiques sur l’observance des droits et devoirs du consommateur en République du Bénin, de décliner le concept de la Consommation locale, ses enjeux, ses avantages et contraintes, de partager quelques idées et actions en cours sur la promotion de la consommation locale au Bénin, notamment du mois de la Consommation Locale etc...

 

A chacun son rôle

Après les propos liminaires de Ernest GBAGUIDI, Président de « Bénin Santé et Survie du Consommateur », et modérateur principal de l’atelier, le Secrétaire Général du Ministère de l’Industrie et du Commerce a rappelé qu’il est nécessaire de protéger les intérêts du consommateur et son bien-être dans ce contexte de libre-échanges où le goût effréné du profit n’a plus de limite. Pour Amzat Bissiriou SALAMI, « toutes les parties prenantes (Etat, entreprises, associations de consommateurs, hommes des médias et de droit) ont chacun un rôle à jouer dans la protection des consommateurs… ». Dès lors, il s‘est dit persuadé qu’au terme des travaux, les participants seront suffisamment aguerris pour assurer la protection des consommateurs.

En tout cas, le Magistrat Valentin KAKPO, Juge au Tribunal de Commerce de Cotonou, au détour de la présentation du thème principal sus-évoqué, a effectivement permis aux uns et aux autres de mieux comprendre leurs rôles, et surtout les subtilités liées à leur domaine en rapport avec les droits et devoirs des consommateurs.

Il faut préciser que les travaux se sont déroulés simultanément en présentiel à Cotonou et en webinaire à Parakou.

 

PF Com