Développement du secteur industriel

COPHARBIOTEC reçoit le soutien du gouvernement

La Ministre de l’industrie et du Commerce (MIC) fait également du développement des PME et PMI l’une de ses priorités. Le mercredi 07 juillet 2021, Madame Alimatou Shadiya ASSOUMAN et ses collaborateurs étaient au siège de l'entreprise COPHARBIOTEC pour apporter aux promoteurs les encouragements et le soutien du gouvernement. Elle s’est rendue dans les locaux de l’entreprise sise à Ahozon (Commune de Ouidah) à une trentaine de kilomètres de Cotonou.

Visite guidée des installations modernes et séance de travail avec les principaux responsables de l’entreprise. Telles sont les différentes étapes de la descente de la Ministre sur le site de production industrielle de ladite société. En réalité, cette visite a permis à la ministre ASSOUMAN et sa suite de voir les différentes étapes du processus conduisant à la fabrication des eaux minérales embouteillées en l’occurrence KUWABO. Ce processus complexe et rigoureux constaté sur place, a conduit la Ministre en charge de l’Industrie à dire toutes ses félicitations aux héritiers de feu Dominique d’ALMEIDA, passionné promoteur de la société COPHARBIOTEC.

Lors de la séance de travail tenue avec les principaux responsables de la société, Madame Alimatou Shadiya ASSOUMAN a été très explicite. « Je suis venue ici pour vous apporter le soutien du gouvernement. Car, il s’agit pour nous d’un devoir moral. COPHARBIOTEC, pour ce qu’il fait, ne doit pas s’arrêter… Je suis venue voir comment vous êtes installés, m’assurer que l’usine fonctionne bien ».

À sa suite, Monsieur Charles Justin d’ALMEIDA et Rufin GOUDJO, respectivement Directeur Technique et Directeur Administratif et Financier de l’entreprise sont intervenus pour remercier leur illustre hôte pour sa démarche et pour exprimer la reconnaissance de la famille d’ALMEIDA pour avoir été à leurs côtés lors du décès de leur père il n’y a pas si longtemps. Ils ont également saisi cette opportunité pour exposer une kyrielle de difficultés considérées comme de véritables goulots d’étranglement pour le développement économique et social de l’entreprise. De l’extension de l’outil industriel à l’attestation de bonne pratique de fabrication, en passant par les difficultés dans la disponibilité de fonds de roulement, les contraintes des salaires et des impôts…etc, rien n’a été laissé au hasard. Ils ont prié la Ministre d’être leur porte-parole auprès de ses collègues et des responsables des structures concernés.

Fidèle à son franc-parler, Madame Alimatou Shadiya ASSOUMAN a rassuré que son devoir républicain est d’appuyer les Petites et moyennes entreprises qui se battent et qui sont pourvoyeuses d’emplois pour la jeunesse béninoise. Et ce dans les limites de la disponibilité et de la légalité. Toutefois, elle a donné à ses interlocuteurs des pistes intéressantes à explorer pour se sortir d’affaires, notamment aller voir du côté de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) pour des opportunités de financement compatibles avec les orientations du Gouvernement du Président Patrice TALON

Il faut préciser que COPHARBIOTEC est une société béninoise développant ses activités dans le domaine pharmaceutique depuis plus d’une trentaine d’années, ainsi que dans le domaine agroalimentaire, notamment les Eaux Minérales naturelles et aromatisées depuis 2006, les Sirops et liqueurs à base de plantes naturelles.

 

PF Com