Réunion des Ministres du Commerce de l'UEMOA

Les mérites du Bénin reconnus à Niamey

Le vendredi 19 novembre 2021, les Ministres en charge du Commerce des États membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA) étaient en conclave à Niamey, la capitale du NIGER. Plusieurs points engageant la vie communautaire ont été abordés.

Point de la mise en œuvre des recommandations de la Réunion des ministres en charge du commerce de 2019, adoption de la déclaration de l'UEMOA à la 12ème Conférence Ministérielle de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) prévue du 30 novembre au 03 décembre 2021, évaluation des contraintes à la libre circulation des personnes et des biens, effets néfastes de la COVID-19 sur les économies de la région etc. Voilà grosso-modo les points essentiels qui ont occupé, ce vendredi 19 novembre 2021 à l'hôtel Bravia de Niamey (NIGER), les Ministres en charge du Commerce des États membres de l'UEMOA.

A cette rencontre présidée par le Ministre Burkinabé du Commerce, de l'Industrie et de l'Entreprenariat des Jeunes, le Bénin a été représenté par Mme Alimatou Shadiya ASSOUMAN, Ministre de l'Industrie et du Commerce. Elle avait à ses côtés M. Eustache POMALEGNI, Administrateur de Commerce au MIC, Eric ACOUTE, Directeur des Etudes à l’APIEx, Florentin MAGBONDJI, Contrôleur des Douanes et Razack YESSOUFOU, Chef Service Région à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB).

C’était aussi l’occasion pour les participants de faire le point des avancées, des limites et d’envisager les perspectives pour un développement harmonieux au sein des huit (08) pays de l'Union Economique sous régionale. Il s'agit du Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Dans l’ensemble, les mérites du Bénin ont été reconnus. Notamment en matière de libre circulation des personnes et des biens dans l'UEMOA où il est cité comme un Etat modèle, respectueux des dispositions du Traité modifié de l’Union et pour la maitrise de la pandémie de la COVID-19, bien que les frontières béninoises n’aient jamais été fermées. Toutefois, entre autres faiblesses, le non-respect par le Bénin des dispositions en lien avec l’origine communautaire des produits de la région a été relevé.

Rappelons que les travaux se sont déroulés en présence de Messieurs Abdoulaye DIOP et Filiga Michel SAWADOGO, respectivement Président de la Commission de l'UEMOA et Commissaire chargé du Département du Marché Régional et de la Coopération.

 PF Com/MIC