Programme Cadre intégré renforcé - Le projet de renforcement des capacités productives et commerciales du Bénin clôturé

Sous l'égide du Cadre intégré renforcé (CIR) les parties prenantes (Centre du Commerce International, Agences Techniques de l'ONU engagées dans la promotion du commerce comme le CNUCED et l'ONUDI, le gouvernement béninois à travers le Ministère de l'Industrie et du Commerce, les acteurs des filières agricoles...), s'est déroulé ce jeudi 11 avril à Cotonou, les travaux de clôture du Projet de Renforcement des Capacités Productives et Commerciales (PRCPC) du Bénin. Un projet innovant et fédérateur qui fait le bonheur des acteurs impactés surtout ceux des filières ananas, noix de cajou, habillement et pisciculture. Serge Mahouwèdo AHISSOU, Ministre de l'Industrie et du Commerce a procédé à l'ouverture des travaux.

Experts des agences techniques CCI-CNUCED-ONUDI, consultants du projet de Renforcement des capacités Productives et Commerciales (PRCPC), représentants des institutions internationales accréditées au Bénin, directeurs centraux et techniques du Ministère de l’Industrie et du Commerce, membres du comité national de pilotage du Programme Cadre Intégré au Bénin et autres se sont mobilisés ce jeudi 11 avril 2019 à Bénin Royal Hôtel à Cotonou pour la clôture du Projet de Renforcement des Capacités Productives et Commerciales du Bénin. Ce projet d’un montant global de 2.118.544.500 Francs CFA financé en partie par le Cadre Intégré Renforcé selon le Ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Mahouwèdo AHISSOU, puise son importance dans l’opérationnalisation de certaines actions prioritaires de l’Etude Diagnostique sur l’Intégration du Commerce (EDIC) dont la dernière version fut approuvée par le Gouvernement en mai 2016.

En trois années d’exécution du projet, les fruits ont tenu la promesse des fleurs et le Ministre Serge Mahouwèdo AHISSOU l’a clairement reconnu sans ambages. En somme, après trois années d’exécution du projet et sans reprendre dans le détail tous les résultats atteints, on peut conclure que les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Les objectifs de ce projet mis en œuvre avec l’appui technique des agences du CIR que sont les Centres du Commerce International, Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) et l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) avec le soutien opérationnel des structures nationales d’appui au commerce ont été largement atteints.

En termes de résultats obtenus, on peut entre autres noter :

  • l’élaboration et la validation de la politique du document de politique national de développement du commerce (PNDC) du Bénin ;
  • l’élaboration et la validation de la politique national de sécurité sanitaire des aliments au Bénin ;
  • la mise en place du label Ananas pain de sucre  du Bénin et sa promotion au plan international ;
  • la mise à niveau spécifique de 31 entreprises de trois secteurs retenus et rappelés ci-dessus ;
  • la mise en place du système de code-barres au niveau de l’ANM qui bénéficie déjà à plus d’une dizaine d’entreprises béninoises ;
  • le renforcement du système de veille commerciale auprès de l’APIEx ;
  • le renforcement des capacités du secteur conseil national en matière de valorisation des produits à travers la mise à niveau de trente-cinq (35) consultants nationaux et impliqués dans l’exécution des activités du projets ;
  • la conclusion de 03 partenariats industriels ;
  • les capacités de plus de 1500 acteurs des filières Ananas-Anacarde-Textile et Halieutique ont été renforcées dans le domaine de la production, de la transformation et de la commercialisation selon les explications de Bernard Bau, chef de la composante ONUDI du projet qui n’a pas manqué de saluer l’investissement des divers consultants et surtout l’accompagnement éclairé des autres partenaires.

 

Préserver les acquis du PRCPC

En somme, il faut noter que ce projet grâce au soutien des différentes agences d’appui technique, a permis de mobiliser une expertise considérable pour contribuer au renforcement des capacités productives et commerciales des secteurs clés contribuant à l’autonomisation des femmes béninoises et pourvoyeurs d’emplois pour la jeunesse. C’est à juste titre que le Point Focal National du CIR Jean-Bernard FAVI comme la représentante du Centre de commerce international ont invité les uns et les autres à capitaliser les expériences et les innovations induites par ledit projet. Il ne peut d’ailleurs en être autrement quand on écoute les témoignages des responsables des entreprises bénéficiaires lors de la cérémonie d’ouverture de cette journée. Et Bertille GUEDEGBE de l’Association Interprofessionnelle Ananas du Bénin regretta la fin du projet qui aura permis à des dizaines d’entreprises des secteurs cibles de passer de 500 cartons à 5.000 cartons de produits exportés pour ce qui concerne l’Ananas par exemple.

Ce qu’il faut déjà retenir est que grâce au PRCPC, 30 entreprises ont été appuyées pour assurer leur mise à niveau, le coaching pour le développement des actions de partenariat industriel dans les secteurs ciblés est réalisé, la politique nationale de la qualité est finalisée et adoptée, les capacités de la structure en charge de la qualité sont renforcées en matière de gestion de la traçabilité et les capacités de trois structures techniques et du secteur conseil national sont renforcées. Un coup de pouce considérable et durable aux filières anacarde, ananas, beurre de karité, confection de tissus et pisciculture.

 

Point Focal à la Communication (PFC/MIC)