Formation au profit des entreprises par l'ANM : le Système Management des Risques ISO 31000 v 2018 en débat.

C'est dans la suite logique de l'initiative prise par l'Agence Nationale de Normalisation de Métrologie et du Contrôle Qualité de renforcer les capacités des entreprises que la présente formation a eu lieu.

Du 1er au 2 juillet 2019, les cimentiers, portuaires et acteurs des eaux minérales et du génie civil ont été outillés sur les dispositions de la norme ISO 31000v 2018 du Système Management des Risques.

C'est le Laboratoire Central de la Sécurité Sanitaire des Aliments à Cotonou qui a servi de cadre pour la circonstance.

Loukoumanou OSSENI, Directeur Général de l'ANM et principal formateur a tenu à rappeler les objectifs et les résultats attendus.

Il est donc attendu entre autres que les apprenants maîtrisent la compréhension du risque et du Management des Risques et qu'ils sont également capables de faire la cartographie des risques de leur organisme respectif.

Aux dires du formateur, selon la norme ISO 31000v 2018 un risque est l'effet de l'incertitude sur les objectifs. Il est la possibilité de survenue d'un indésirable, la probabilité d'occurrence d'un péril probable ou d'un aléa.

Le Management des Risques quant à lui, est l'ensemble des activités coordonnées dans le but de diriger et piloter un organisme vis-à-vis du risque. Il associe par ailleurs quatre facteurs à savoir un danger, une probabilité d'occurrence, sa gravité et son acceptabilité.

L'autre aspect évoqué lors de la formation concerne les huit principes du Management des Risques :

  • Intégré ;
  • structuré et global ;
  • adapté ;
  • inclusif ;
  • dynamique ;
  • meilleure information disponible ;
  • facteurs humains et culturels ;
  • amélioration continue.

Loukoumanou OSSENI n'a pas occulté les points d'analyses du risque qui sont au nombre de trois : la détectabilité, la gravité et la fréquence.

Voilà en résumé ce qu'il convient de retenir du contenu de la formation et à cela s'ajoutent les séances d'exercices de cas pratiques.

Ces séances d'exercices ont été faites de manière à ce que les résultats servent à revoir la gestion des risques rencontrés par chacun dans son entreprise une fois de retour. Les participants à travers leur porte-parole ont chaleureusement remercié l'ANM pour cette opportunité, car ils repartent aguerris et souhaitent  vivement que l'Agence ne s'arrêtent en si bon chemin.

A la fin de la formation, l'ANM n'a pas dérobé à la traditionnelle cérémonie de remise d'attestations.

Cette cérémonie a connu la présence effective du Directeur Général du Laboratoire Central de la Sécurité Sanitaire des Aliments Kisito CHABI SIKA et des directeurs techniques de l'ANM. Ce dernier a profité de l'occasion pour saluer cette initiative de l'ANM et se dit prêt à l'accompagner à travers son institution.

 

Par Abdel Madjid ADELAKOUN

Chargé de communication/ANM